Virtuellement (et physiquement!) présent

Carne y Arena à Montréal (17 mars — 11 juillet 2021)

À partir du 17 mars jusqu’au 11 juillet 2021, l’expérience Carne y Arena d’Alejandro G. Iñárritu est présentée à Montréal à l’Arsenal art contemporain. Si vous n’avez pas eu la chance de vivre cette expérience lors d’une de ses tournées précédentes, je vous le recommande fortement. Voici quelques raisons pour vous convaincre de sauter sur l’occasion de la voir avant qu’il ne soit trop tard.

La traversée du désert

Lancée au Festival de Cannes en 2017, l’expérience de réalité virtuelle innovatrice sera présentée pour la première fois à Montréal grâce à un partenariat entre Emerson Collective, Legendary Entertainment et PHI Studio. Le réalisateur Alejandro G. Iñárritu — qu’on connaît pour ses films Babel, Birdman, The Revenant, etc. — décrit son projet comme « une sorte d’ethnographie semi-romancée », une expérience qui vise à représenter le périple de migrants et de réfugiés venant d’Amérique centrale et du Mexique en route vers les États-Unis.

L’installation conceptuelle de réalité virtuelle Carne y Arena (Virtuellement présent, physiquement invisible) d’Alejandro G. Iñárritu explore la condition humaine des migrants et des réfugiés.

Ce souci (pseudo-)ethnographique est apparent dans le choix de ne pas faire appel à des acteurs, mais bien à des migrants qui ont réellement fait le périple et qui, pour l’occasion, ont reconstruit des scènes de leur expérience devant les caméras d’Iñárritu et de son directeur photo Emmanuel Lubezki dans les studios ILMxLAB. Les technologies de capture de mouvement et de capture faciale ont servi à intégrer ces individus dans un environnement désertique hyper réaliste construit à grâce à la photogrammétrie.

Selena, une mère guatémaltèque, fait recréer son image grâce à la capture faciale. Photo: Chachi Ramirez. © Legendary

Finalement, à l’aide d’un casque de réalité virtuelle sans fil, le spectateur arrive à côtoyer ces personnes lors d’un moment clé de leur périple. L’impression de co-présence est d’ailleurs accentuée par le fait qu’on nous demande d’être nu-pieds dans l’espace rempli de sable.

Un participant dans l’expérience. Photo: Emmanuel Lubezki

Pour raconter son histoire et mener à bien son projet, Carne y Arena nous fait suivre un parcours divisé en trois étapes qui, par ailleurs, respectent le modèle proposé par Johan Knattrup Jensen dans son manifeste pour un cinéma XR, soit l’obligation d’inclure un espace de préparation, une salle d’expérience, et une zone dédiée à la réflexion. Comme de fait, Carne y Arena propose trois espaces qui ponctuent les trois temps de l’expérience et accompagnent le public à travers les différents moments du récit.

C’est tout ce que je dirai sur la nature ou le contenu de ces différents espaces. Il ne faudrait pas ruiner l’expérience!

Une nouvelle expérience

Myriam Achard (Chef, partenariats nouveaux médias et PR, PHI) nous raconte s’être donné comme projet d’amener Carne y Arena à Montréal, après l’avoir vu lors de sa présentation à Cannes. Outre Cannes, le projet d’Iñárritu a été présenté à Milan, Mexico, Los Angeles et Amsterdam, chaque fois dans une formule destinée à un spectateur unique. C’est l’une des choses que PHI a cherché à améliorer dans sa mise à jour de l’expérience originale.

Carne y Arena à l’Arsenal Art Contemporain. Photo: Sandra Larochelle.

Dans la version d’abord présentée à Aurora, Colorado, en octobre 2020 et à Montréal depuis le 17 mars 2021, le format de l’expérience a été modifié pour accueillir un public plus nombreux. Au lieu d’une seule personne à la fois, cette nouvelle version de Carne y Arena peut maintenant accueillir trois personnes en parallèle. L’expérience demeure solitaire, mais des efforts ont été faits pour assurer un roulement plus fluide. Par le fait même, le format de l’expérience présenté à l’Arsenal permet de respecter les mesures sanitaires.

Vous pouvez consulter le protocole de sécurité ici.

Saviez-vous? CARNE y ARENA s’est mérité un Prix spécial aux Oscars en octobre 2017 “en reconnaissance de son expérience puissante et visionnaire”.

Avant qu’il ne soit trop tard

Alors que PHI avait prévu présenter Carne y Arena en 2020, la fermeture des espaces culturels par le gouvernement Legault les a forcés à repousser l’ouverture indéfiniment. La prévente des billets fut tout de même lancée à l’automne 2020, sans qu’on ne sache encore quand l’expérience allait pouvoir être présentée. Néanmoins, Myriam Achard rapporte que près de 2000 billets ont été vendus pendant cette période.

Cela témoigne non seulement d’une confiance incroyable envers PHI et son travail dans le domaine des arts immersifs, mais également d’une soif de la part du public pour de nouvelles expériences culturelles. Maintenant que les espaces culturels peuvent enfin rouvrir leurs portes, on se doute bien que les places restantes pour Carne y Arena vont partir comme des petits pains chauds.

Ne ratez pas cette occasion de voir l’une des meilleures expériences de réalité virtuelle à date, de même qu’un aperçu de ce qui nous attend dans le monde de la distribution d’expériences XR. Le modèle d’exposition itinérante mis en place par PHI pour Carne y Arena — et bientôt pour L’INFINI — promet de marquer le paysage de la XR pour les prochaines années.

CARNE Y ARENA

17 mars 2021–11 juillet 2021
Arsenal art contemporain Montréal
2020 rue William, Montréal, Québec, H3J 1R8

Pour en savoir plus et pour réserver votre place: https://carne-y-arena.com/fr

La cellule de réflexion pour la création indépendante en #XR au #Québec, au #Canada, et dans toute la #Francophonie.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store