Continuance, réalisé par Stratéolab, Chicoutimi

Propos recueillis par Philippe Bédard et Marine Leparc, Québec/Canada XR.

Entretien réalisé avec Alexandre Boudreault, fondateur et président, Stratéolab.

Crédit : Kristine Kruszelnicki — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=41734892

Je suis allé faire une visite au musée pour m’inspirer des contenus. Je suis tombé en amour avec l’œuvre de Villeneuve qui est hyper caractéristique, très singulière. J’ai eu l’envie de faire quelque chose avec cet univers génial. C’est parti de là.
— Alexandre Boudreault

Interpellé par l’imagerie caractéristique de Villeneuve, Alexandre Boudreault et son studio Stratéolab ont proposé leurs idées à la Pulperie. « On s’était déjà fait une tête sur ce à quoi ça pouvait ressembler, mais on voulait aussi l’input du musée », explique-t-il. « On s’est rencontré, on a proposé une approche globale et les gens de la Pulperie ont été enchantés ». Une chose est claire, il fallait arriver à traduire le style de l’artiste et proposer une exploration de son imaginaire. C’est pourquoi le choix de l’œuvre était si important.

L’objectif était d’offrir une incursion dans l’imaginaire d’Arthur Villeneuve qui est très élaboré, très complexe. On voulait créer un voyage dans sa tête, tout simplement.
— Alexandre Boudreault

Du Saguenay à Paris, les peintures de Villeneuve nous font voyager le monde, souligne Alexandre Boudreault : « Il se faisait vraiment une représentation du monde. Il peignait sa vision du monde à travers différents tableaux de lieux symboliques ». En l’occurrence, Portage-des-Roches, une peinture qui se trouve à gauche de la porte d’entrée de la maison-toile de l’artiste, est un tableau très significatif qui fait partie de son univers personnel, ajoute-t-il. « C’était un lieu de pèlerinage pour lui, il allait pêcher là. Il partait à vélo de Chicoutimi pour se rendre à Portage-des-roches régulièrement. C’était son havre de paix ».

Plonger dans l’univers de Continuance

La signification personnelle de Portage-des-Roches était la première raison derrière le choix de cette peinture pour le projet. La seconde était le potentiel de navigation qu’elle présentait. Effectivement, dans l’expérience en réalité virtuelle créée par Stratéolab, le public est invité à naviguer, à déambuler à volonté à travers l’imaginaire de Villeneuve. Cela ajoute une autre couche d’expérience à l’œuvre. « C’était un enjeu pour nous. On voulait avoir un tableau qui avait ce potentiel et qui avait aussi des éléments très caractéristiques qui nous permettaient de faire un level design conséquent ». Alexandre Boudreault explique à cet effet qu’il a fallu se poser quelques questions de sorte à représenter le plus fidèlement possible le langage visuel de l’artiste dans un nouveau médium comme la réalité virtuelle. Un travail de traduction a dû être fait pour transposer l’univers de Villeneuve dans un espace tridimensionnel totalement ouvert. « On est parti de ça et on s’est dit : regardons comment on peut traiter ce contenu qui est très 2D, très à plat. Ça a été nos premières recherches ».

Collaboration

Pour Stratéolab, la collaboration avec le musée fut un atout dans la restauration virtuelle de l’œuvre. C’est un aspect sur lequel Alexandre Boudreault insiste : « Tout ce souci du détail par rapport à l’intégralité de l’œuvre a été travaillé en collaboration avec la Pulperie ». S’il peut être difficile de concilier la vision artistique d’un studio avec celle d’un client, la relation entre le musée de la Pulperie et le studio de création numérique s’est avérée heureuse. « La collaboration avec la Pulperie était très naturelle. Leur équipe avait une belle ouverture d’esprit et ça a été super facile de collaborer avec eux ». Plutôt qu’imposer une vision particulière au studio, le musée s’est montré accueillant et collégial. « Ils ont donné des commentaires très pertinents, mais ils ne nous ont pas mis de bâtons dans les roues. Ils voulaient qu’on s’approprie l’œuvre et qu’on ait une certaine liberté ».

On a eu la chance d’avoir un collaborateur qui nous a fait confiance les yeux fermés.
— Alexandre Boudreault

Dans sa manière d’expliquer le processus de création de Continuance, Alexandre Boudreault décrit une collaboration harmonieuse avec l’équipe de la Pulperie fut essentielle à la réussite du projet : « C’est ce qui a fait en sorte que le projet a été un succès et que ça a mené à une œuvre magnifique à la fin. Je pense que c’est ce que ça prend dans des projets créatifs, au niveau des critères quand on collabore avec une organisation comme ça. Si l’organisation souhaite tirer le meilleur de l’équipe avec laquelle elle travaille, il faut qu’elle considère l’équipe et qu’elle reconnaisse ses connaissances pour en tirer le meilleur. On a eu la chance d’avoir un collaborateur qui nous a fait confiance les yeux fermés. C’était un facteur très important dans la réussite du projet ».

Adaptation

En nous parlant de la carrière d’Arthur Villeneuve — d’abord barbier de profession, puis enfin peintre autodidacte — un certain parallèle se trace avec le parcours d’Alexandre Boudreault et de son studio. Comme bien des artistes qui s’initient à un nouveau médium, le fondateur de Stratéolab est lui aussi autodidacte. Formé du milieu de l’architecture, Alexandre Boudreault explique s’être entouré d’une équipe versatile qui a permis à son studio de s’adapter aux besoins de clients comme la Pulperie. « En architecture, on utilisait la VR dans le contexte de présentations, mais mon expertise est en modélisation 3D. En ajoutant des programmeurs à l’équipe et d’autres artistes (2D/3D, animateurs, scénaristes, etc.), on a bâti une équipe avec une expertise singulière qui permet de prendre en charge des projets comme celui-là. Il n’y a pas de mauvais chemin pour arriver à nos fins ».

Continuance fait partie de l’exposition permanente « Arthur Villeneuve : Loin d’être naïf ! »

La Pulperie de Chicoutimi — Musée régional
300 Rue Dubuc, Chicoutimi, QC G7J 4M1

La cellule de réflexion pour la création indépendante en #XR au #Québec, au #Canada, et dans toute la #Francophonie.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store